Bonjour, Pour me situer, Jean-François CAP, j’ai fréquenté Ugny, tout gamin, depuis les années 60 à 1973. Nous étions une famille nancéienne dont mes parents avaient acheté une petite maison de campagne à retaper et par là même, nous avons fréquenté et sympatisé avec les habitants et vieilles familles d’Ugny de l’époque tel que ; les familles BOUR, VINCENOT, MARTIN, GILBERT, MAZELIN, VINOT, WITZ (qui habitaient en face de chez nous) ASSELINE, HOUZELOT, BAINVILLE, SCHALBACK, PRETAGUT ect….. Nous sommes en parenté du coté de ma mère avec la famille SUISIGNIER qui eux ont quitté Ugny dans les années 70 ou 80 et qui résidait tout en bas du village, la dernière maison au bord de la Meuse. J’étais et suis très proche de la famille GENETTE. Mon père a toujours sa petite maison à Ugny même si il s’est placé dans la maison de retraite de Vaucouleurs. Ma mère, elle, repose au cimetière d’Ugny. Un petit coucou à Jean-Noël, à Joël et Josette REGE (dont j’étais à leur mariage) à la famille SCHALBACK, la famille LAURENT qui eux m’ont bien connu. Je tenais aussi à féliciter toute l’équipe et Mme le Maire pour la décoration et fleurissement d’Ugny, magnifique. J’y ai retrouvé le village très propre avec du macadam même sur la place de l’église connaissant les faibles revenus de la municipalité, j’étais très agréablement surpris. Tout çà pour dire que j’ai mis une photo sur le site de copaindavant et que j’avais fait un commentaire l’accompagnant, mais malheureusement trop long pour que ce site l’accepte, il est vrai que j’ai tellement de souvenirs à partager d’UGNY……. Alors j’ai pensé vous envoyer ce mot dans son intégralité. Ugny, encore et toujours milles images en tête de ce merveilleux petit village, images qui ne cesseront jamais d'être en moi. Que de souvenirs, que de fêtes avec les copains d'Ugny jusqu'en 1973 date à laquelle j'ai quitté ma Lorraine pour venir m'installer dans le sud de l'Alsace, certes Alsacien d’adoption mais toujours Lorrain de cœur. Je crois que nous sommes la 2ème ou 3ème famille nancéienne après la famille MICHEL à avoir choisi Ugny sur Meuse. Déjà dans les années 60, nous venions à la pêche à Saint-Germain puis un peu après à Ugny (pêcher en face du pont), époque où j'ai eu mes premiers contacts avec des gens du village, des braves gens (M. & Mme « VINA » et la famille VINCENOT qui en Octobre ou novembre battaient à l’ancienne le blé à coté de l'écurie de M. & Mme « VINA », j'avais une dizaine d’années et m'en souvient comme si c'était hier. Il y avait aussi la famille SUISIGNIER en parenté avec ma mère, qui elle était native de Foug, famille qui résidait tout en bas du village près de la Meuse. Puis il y a eu l’achat de la maison que nous avons « retapé » petit à petit pendant de longues années. Sur la photo qui date de 1968, c'était les vacances d’été avec la famille GENETTE qui eux aussi habitait Ugny, un peu plus haut, pour les week-end et les vacances, eux aussi sont tombés sous le charme d’Ugny. Ha oui, je ne suis pas sur la photo, normal je crois que je suis derrière l'appareil. Tant de choses à dire de ce village......... Epoque où gosse, j’écoutais les anciens, assis sur leurs bans, dehors, dans la rue, les soirs d’été, raconter leurs histoires de guerre de 14 ou de 39-45 ou leurs histoires de leur jeunesse (époque où nous n’étions pas « polués » par la TV), j’ose dire que nous étions des saints à coté des « anciens ». En ce temps là, le maire était M. FLORENTIN qui habitait en haut du village dans une maison avec la cuisine au milieu de cette maison, dans cette cuisine il y avait une grande cheminée toute noire de bistre. Cuisine dont le sol était encore en terre battue et qui était éclairée (enfin éclairée était un bien grand mot) par une grande verrière qui montait jusqu’au tuiles. La maison typique d’Ugny et de Lorraine. Je me rappel des pompiers qui faisaient leur exercice avec la pompe à bras (et quel exercice, çà rigolait pas, sauf qu’ après c’était aussi l’exercice, chez ANTOINE, au bistrot…….) et après le repas, le dimanche après-midi, i ls jouaient à la manille. Que de bons souvenirs avec les gosses (mes copines et copains) de mon âge qui eux résidaient et allaient à l’école à Ugny où au collège à Vaucouleurs; les parties de cachettes le soir, les balades à vélo ou à pied dans les champs, au pont des 7 voûtes ou jusqu’au mystérieux château de Gomberveau, dans les prés ou en forêt, les baignades dans la Meuse sans oublier la pêche, la rapine dans les vergers (et oui, j'avoue)..... et les jolies filles d'Ugny. Ha si le pont, le tilleul, le lavoir, la baignade, le chemin creux, la place de l’église, la salle des fêtes ou certaines granges pouvaient parler, ils s’en raconteraient des choses à Ugny....... Et le lavage des voitures à l’abreuvoir pour ôter les restants de fêtes du samedi soir mal digérés la nuit et le dimanche après midi, rebelotte, ont remettaient &cce dil;à (au bal)….. Ha, les bals de campagne, çà me changeait et c’étaient autres choses que les discothèques de Nancy. Et les fameux nouvel an ; apéros « comme d’hab » à Ourch (à chacun sa tournée et on était en principe une dizaine), repas et bal à Vaucouleurs, quant on rentrait, toute la bande, du bal à 05h00 du matin, on commençait « la bonne année » par le boulanger de St-Germain « chez le nouveau boulanger », puisque le Germain avait pris sa retraite (j’en ai vu tremper des croissants dans du ricard, véridique) puis retour à Ugny pour aller souhaiter « la bonne année » à tous les gens du village d’Ugny. On commençait par le bas du village, on garait les voitures et à pied, s’était plus sûr. Seul 2 ou 3 braves arrivaient en haut du village avec moi (je ne buvais pas)…. Le s 10 ou 12 autres étaient « tombés » chez Pierre, Paul ou Jacques, ben oui çà commençait à 07h00 et déjà à la mirabelle à chaque arrêt (nous appelions çà ; le chemin de croix)…… Et oui, pas de noms, je ne suis pas là pour « vendre » mes copains et mes copines ……. Epoque où ma brave mère (elle qui repose à tout jamais au cimetière d'Ugny depuis 1981) disait "Rentrez vos poules, je lâche mon coq" Merci encore à tous ces braves gens d'Ugny pour leur accueil malgré que nous étions un peu, nous les nancéiens, les "étrangers" du village.

 

 

 



Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message

CAPTCHA

Sondage

  • Comment préférez-vous recevoir des informations supplémentaires sur le comité des fêtes ?